Forum Segalen

Le Forum non officiel de la faculté Victor Segalen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les présidents d'universités qui dérangent Gilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie-Gwenn
Padawan du flood
avatar

Nombre de messages : 175
Promo : M1 Psycho clinique et pathologique
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Sam 11 Mar - 22:32

Les présidents des universités de Paris X, Toulouse et Nantes se positionnent officiellement pour le CPE etle président de l'université de Nantes reconnaît la légitimité des grévistes (fond et forme du mouvement, je précise)...
Pauvre Gilles, ses troupes ne marchent pas au pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelkim
Cyberbisous
avatar

Nombre de messages : 842
Promo : M2 histoire
Date d'inscription : 25/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Sam 11 Mar - 22:42

Je pense que tu voulais dire contre le CPE

_________________
Bisounours POW@@@@!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://facsegalen.cultureforum.net
Taz
Bourrin!!!
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 32
Promo : Histoire
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Dim 12 Mar - 12:12

Que penser d'une opinion qui n'a comme force que le nombre des gens qui la partagent ? qu'elle est donc vraie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelkim
Cyberbisous
avatar

Nombre de messages : 842
Promo : M2 histoire
Date d'inscription : 25/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Dim 12 Mar - 12:21

Que penser de quelqu'un qui refuse tout débat, sauf celui sur lequel il s'est focalisé?

Car si tu avais LU nos argumentaire, tu verrais que cette opinion n'a pas comme force uniquement ceux qui la partagent.

mais encore une provocation, je suppose?

_________________
Bisounours POW@@@@!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://facsegalen.cultureforum.net
Taz
Bourrin!!!
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 32
Promo : Histoire
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Dim 12 Mar - 12:30

Une simple question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelkim
Cyberbisous
avatar

Nombre de messages : 842
Promo : M2 histoire
Date d'inscription : 25/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Dim 12 Mar - 12:41

Ca tombe bien, moi aussi.

_________________
Bisounours POW@@@@!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://facsegalen.cultureforum.net
Taz
Bourrin!!!
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 32
Promo : Histoire
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Dim 12 Mar - 14:43

"Que penser de quelqu'un qui refuse tout débat, sauf celui sur lequel il s'est focalisé?"

tu parles de qui ?

Je ne vais pas parler du CPE parce qu'on tomberait vite d'accord, et ça manquerait de piquant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snoopy
GCB
avatar

Nombre de messages : 585
Promo : L5 musique
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Dim 12 Mar - 14:54

[info]

Tout cela concerne d'abord le CPE et APRES en DERNIER lieu le blocus Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.snoopy.com
Taz
Bourrin!!!
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 32
Promo : Histoire
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Dim 12 Mar - 15:08

oui, et le débat le prouve ! c'est vrai, jamais nulle part personne ne parle du blocus ce qui prouve l'inexistance totale de préoccupation autour de cela alors que le débat sur le CPE bat son plein ! il suffit de voir en AG...

alalala...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naedre
GCB
avatar

Nombre de messages : 314
Promo : hors fac
Date d'inscription : 25/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Dim 12 Mar - 15:24

taz a écrit:
Que penser d'une opinion qui n'a comme force que le nombre des gens qui la partagent ? qu'elle est donc vraie ?
Smile
Soyons un peu rigoureux donc (non je ne vais pas faire un plan en 27 points).On relance le débat sur le vrai/faux ? Tes questions dévient le débat sur plusieurs points. Dans un premier temps, rappelons-le encore une fois, "l'opinion" dont il est question ne concerne pas le blocage mais les raisons du mouvement. Ce qui nous unit et nous rassemble dans ces AG, ou sur la fac du matin au soir, ce n'est pas le blocage (attendez, j'enclenche mon magnétophone et je repasse la même bande) mais la lutte contre une loi qui nous semble profondément injuste comme nous l'avons expliqué dans les topics correspondants, la lutte contre notre précarisation (le CNE d'abord, le CPE, le contrat «vieux» et ensuite ?), la lutte pour notre avenir (pour ceux qui ont l'idée folle de devenir enseignants, chercheurs...).
Dans un deuxième temps, je ne crois pas que nous ayons raisonné en termes de vrai/faux, dans une base qui serait : «nous sommes plus nombreux à avoir la même opinion donc nous sommes dans le vrai, ils sont dans le faux». A aucun moment l'argument du nombre comme argument de vérité n'a été donné je crois. D'ailleurs, je ne crois même pas que nous ayons dit «être dans le vrai» quand les autres seraient dans le faux.
Ah là là...rhétorique, quand tu nous tiens...Laughing
C'est assez étrange que tu reconnaisses qu'on tomberait d'accord sur (contre) le CPE mais que notre opinion «n'a comme force que le nombre».

Bien sûr, nous en revenons toujours au même point : on ne discute pas du mouvement parce que les méthodes du mouvement gênent quand bien même on n'arrive pas à en proposer d'autres...C'est vraiment dommage d'en rester là.

taz a écrit:
Je ne vais pas parler du CPE parce qu'on tomberait vite d'accord, et ça manquerait de piquant...
Laughing
Je comprends cet amour des débats, mais tout de même, ce n'est pas une simple joute à laquelle nous nous livrons. Nous ne sommes pas en train de discuter gentiment entre nous sur des problèmes abstraits par simple plaisir de débattre. Il me semblait que nous luttions, ensemble, contre des décisions politiques. Or, tu sembles prendre cela comme un jeu, un prétexte à débattre, histoire de s'amuser («piquant»...).
Ce n'est pas une bataille orale qui est en jeu, mais notre avenir (comment ça je dramatise ?).

taz a écrit:
il suffit de voir en AG...
Si je ne me trompe pas, il me semble que si les débats en AG en arrivent à porter sur le blocage, c'est bien parce qu'à chaque fois quelqu'un se lève et déclare solennellement : «Je suis contre le blocage».
Dans les premières AG, nous avons parlé des textes. A l'AG UBO, quand justement ces questions de blocage étaient enfin écartées du débat, nous avons parlé des lois. Par rapport aux coordinations, nous avons parlé revendications...Wink

Edit : D'ailleurs, je ne voudrais pas insister, mais j'aime assez constater que le topic initial concernait les prises de positions de certains présidents d'université et que le débat a été dévié...

_________________
If you think education is expensive, try ignorance! - Abraham Lincoln
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Angèle
Posteur débutant
avatar

Nombre de messages : 24
Promo : CAPES Lettres Modernes
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Dim 12 Mar - 18:27

taz a écrit:
"
Je ne vais pas parler du CPE parce qu'on tomberait vite d'accord, et ça manquerait de piquant...

C'est bien dommage, car il y a un vrai débat à avoir sur le CPE. J'ai posé la question déjà sur ce forum: le CPE étant la mesure que le gouvernement propose pour l'intégration des jeunes dans le monde du travail, que pouvons nous proposer d'autre? Comment se fait-il qu'il y ai un si fort taux de chomage chez les jeunes? Que pouvons nous faire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ola29
Padawan du flood


Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Mer 15 Mar - 1:00

Marie-Gwenn a écrit:
Les présidents des universités de Paris X, Toulouse et Nantes se positionnent officiellement pour le CPE etle président de l'université de Nantes reconnaît la légitimité des grévistes (fond et forme du mouvement, je précise)...
Pauvre Gilles, ses troupes ne marchent pas au pas...
Evidemment, ils sont socialistes pour la plupart les pdts d'uni ainsi que de nombreux profs. Non, vous ne serez pas comptés absents si vous faites grève, il faut pas le répéter 2 fois à certains pour sècher ou se prendre une cuite dans la manif!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelkim
Cyberbisous
avatar

Nombre de messages : 842
Promo : M2 histoire
Date d'inscription : 25/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Mer 15 Mar - 1:07

Juste précision: le président de l'UBO est UMP. (quoique, il doit être vert maintenant avec les scrutins de lundi)

De plus: un étudiant n'est jamais comptabilisé comme absent si il fait une manif ou grève. N'empéche, il manque un cours qui sera au partiel. De quoi en décourager plus d'un de rentrer dans le mouvement.

_________________
Bisounours POW@@@@!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://facsegalen.cultureforum.net
Apollodore
Magister Bourrinorum
avatar

Nombre de messages : 966
Age : 44
Promo : Prof de philo
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Mer 15 Mar - 1:29

Aelkim a écrit:
Juste précision: le président de l'UBO est UMP. (quoique, il doit être vert maintenant avec les scrutins de lundi)

De plus: un étudiant n'est jamais comptabilisé comme absent si il fait une manif ou grève. N'empéche, il manque un cours qui sera au partiel. De quoi en décourager plus d'un de rentrer dans le mouvement.
La couleur politique du Président n'est pas en cause, il a le droit de faire ce qu'il veut de son "temps politique". Ce qui importe, c'est ce qu'il fait EN TANT QUE Président de l'UBO.
Quant à la comptabilisation des absences, de fait, c'est très compliqué, les textes qui la régissent font l'objet d'une interprétation permanente, ce qui est d'ailleurs un problème du point de vue de l'égalité des étudiants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snoopy
GCB
avatar

Nombre de messages : 585
Promo : L5 musique
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Mer 15 Mar - 6:15

Il me semblait que la présence n'était obligatoire que pour les élèves boursier et qu'ils pouvaient ne pas y aller en cas de greve ... enfin je me souvient d'un truc comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.snoopy.com
Chloé
Bourrin!!!
avatar

Nombre de messages : 489
Promo : M1 Histoire contemporaine
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Mer 15 Mar - 6:18

Snoopy a écrit:
Il me semblait que la présence n'était obligatoire que pour les élèves boursier et qu'ils pouvaient ne pas y aller en cas de greve ... enfin je me souvient d'un truc comme ça
Il est probable que les textes soient flous. En tout cas le CROUS au moins exige la présence (théoriquement en tout cas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elussegalen.canalblog.com
Apollodore
Magister Bourrinorum
avatar

Nombre de messages : 966
Age : 44
Promo : Prof de philo
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Mer 15 Mar - 6:26

Chloé a écrit:
Snoopy a écrit:
Il me semblait que la présence n'était obligatoire que pour les élèves boursier et qu'ils pouvaient ne pas y aller en cas de greve ... enfin je me souvient d'un truc comme ça
Il est probable que les textes soient flous. En tout cas le CROUS au moins exige la présence (théoriquement en tout cas)
De fait, les textes sont flous et très sujets à interprétation ou jurisprudence. En l'espèce, la plupart des profs signent "aveuglèment" tous les documents présentés par des étudiants qu'ils connaissent, meme si ceux-ci ont manqué un cours ou deux (ça arrive). Beaucoup de mes collègues sont contre l'idée selon laquelle seuls les boursiers devraient "pointer" à chaque cours… Cela dit, il y a aussi des dérives, qui nuisent aussi aux "vrais étudiants" qui ont vraiment besoin d'une bourse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Concordia
Floodeur
avatar

Nombre de messages : 306
Promo : M2 professionnel
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Jeu 16 Mar - 14:27

ola29 a écrit:
Evidemment, ils sont socialistes pour la plupart les pdts d'uni ainsi que de nombreux profs. Non, vous ne serez pas comptés absents si vous faites grève, il faut pas le répéter 2 fois à certains pour sècher ou se prendre une cuite dans la manif!

:| Comment peux-tu être sur que les présidents d'université sont socialistes? dis-moi pourquoi certains ont dis qu'ils suspendrent le CPE???? Non, No mais dis, il faut tout de même réfléchir 2 fois avant de dire des bêtises. Certains le font pour l'image de leur fac, mais aussi pour la tenue des examens et enfin pour que leurs étudiants réussissent pour leur avenir.

Certains préparent le CAPES, l'Agreg, d'autres aimerait avoir un avenir meilleur dans lequel lorsque l'on travaille, on serait bien employé.

Citons par exemple ce que je viens de dire (cf. Les Echos du 16 mars 2006) : Des étudiants qui craignent pour leur avenir. La mobilisation est timide dans les universités de droit, médecine, et les grandes écoles, où les étudiants sont souvent plus aisés et plus confiants en la valeur de leur diplôme. Elle est très forte dans les universités les moins riches ou dans les filières qui assurent aux jeunes des débouchés professionnels moindres (sciences humaines, notamment). Ces derniers jours, le mouvement a aussi gagné les IUT - très mobilisés en 1995 - et certaines universités scientifiques. « Les jeunes ont le sentiment que le CPE institutionnalise la précarité de manière irréversible. Par ailleurs, on fait l'université de masse sans lui en donner les moyens ni rénover les structures », analyse le sociologue Olivier Galland.[/b]

Libération
Appel à «renouer le dialogue»

http://www.liberation.fr/page.php?Article=367527

C'est pourquoi il faudrait faire attention à ce que tu dis.
Si tu as lu le Télégramme d'hier, tu as du voir 2 interviews des présidents d'université de Rennes 2 et de Brest (je ne cite pas les noms, par respect pour ces personnes). L'un dit, je cite, "[La situation de l'université] devient critique et ne pourra se débloquer qu'avec le retrati du CPE. Des deux côtés, les positions se radicalisent. Les grévistes voient dans le blocage le seul moyen de faire céder le pouvoir politique..." ; et l'autre ainsi qu'avec les autres doyens des facultés et l'administration ont écrit un texte très court, qui est: "Sensible aux préoccupations des étudiants relatives à leur perspectives d'avenir, la commission de pilotage et de prospective de l'UBO appelle au rétablissement rapide d'un dialogue effectif pour permettre de sortir de la crise actuelle, préjudiciable à l'Université et à la réussite des étudiants."

Ensuite, il ne faut pas dire que les présidents d'université sont socialistes. Connais-tu leur appartenance à un parti politique??? Question Alors, c'est bon, cela ne sert à rien de dire cela. Peut-être qu'il y en a qui sont dans l'opposition ou dans la majorité. Mais, peu importe le débat n'a pas lieu, ici.


Dernière édition par le Ven 17 Mar - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apollodore
Magister Bourrinorum
avatar

Nombre de messages : 966
Age : 44
Promo : Prof de philo
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   Jeu 16 Mar - 20:21

Vous trouverez ci-dessous un copier-coller d'un mail d'information du snesup qui m'a été envoyé comme à tous mes collègues. Je précise que je n'appartiens pas au SNESUP mais il m'a semblé que cela pourrait vous intéresser…
Lexique: CPU= Conférence des Présidents d'Universités
Le "lien ci-dessus", c'est là: http://www.univ-nantes.fr/1142495908686/0/fiche_900__actualite/


>Ci-dessous un extrait du discours du Président Resche à l'ouverture du
>Colloque de la CPU hier à Nantes (cliquez sur le 1er lien ci-dessus pour
>avoir l'intégralité) ; vous noterez le contraste saisissant avec la
>position "faux-cul" publiée par l'institution CPU :
>
>"[...] Si l'honneur ressenti est entier, le plaisir est quant à lui
>fortement entamé par le contexte délétère qui sous-tend cette édition 2006
>du colloque annuel de la CPU.
>
>La thématique « Internationalisation et politique internationale des
>universités » n'en reste pas moins d'une grande actualité, au cœur même de
>nos établissements et de nos missions.
>
>Je ne peux qu'exprimer devant vous ma satisfaction de pouvoir vous
>remercier d'être venus, en dépit de la situation difficile que chacun
>connaît - à des degrés divers - pour échanger sur l'une des démarches
>universitaires les plus signifiantes de la société de la connaissance qui
>est aussi celle de l'avenir. Celle de l'avenir de nos étudiants.
>
>Et c'est bien de cela dont il s'agit actuellement et dont nous avons
>collectivement à nous préoccuper.
>
>La réponse quelque peu réductrice de notre ministre de tutelle et
>Président de la CPU sur les compétences des Présidents d'université dont
>le rôle se bornerait à s'assurer du remplissage des salles de cours,
>montre qu'il fait bien peu de cas des efforts constants déployés dans nos
>établissements pour la professionnalisation de leurs filières.
>
>La réussite de nos étudiants ne se limite pas à l'obtention de diplôme(s).
>Elle passe par la rapidité et la qualité de leur insertion professionnelle
>correspondant à leurs qualifications, aux modalités de leur premier
>emploi, et au niveau de rémunération obtenu en relation avec la
>reconnaissance des dits diplômes.
>
>Oui, les présidents d'université ont le droit et le devoir d'interpeller
>le pouvoir politique, et ce au plus haut niveau, à propos de l'avenir de
>leurs étudiants.
>
>Oui, les présidents d'université ont le droit et le devoir d'exiger du
>pouvoir politique un peu d'écoute et d'attention devant les inquiétudes de
>leurs étudiants et l'instauration d'un vrai dialogue.
>
>Oui, les présidents d'université sont dans leur rôle lorsqu'ils s'engagent
>aux côtés de leurs étudiants - même s'ils en réprouvent fermement certains
>moyens d'action - pour rappeler qu'ils sont, comme les politiques, eux
>aussi des élus. Des élus au second degré de toute une communauté, des élus
>sur un programme, ayant vocation à proposer et à mener, sous le contrôle
>de leur Conseil d'Administration, une politique universitaire, une
>politique inféodée à aucun pouvoir, ni à aucun parti, quel qu'il soit.
>
>Ce faisant, ils ne font qu'accomplir leur mission, une mission qui les
>conduit à être ambitieux pour les jeunes qu'ils accueillent et qu'ils
>forment. Des jeunes qui doivent trouver leur place dans la société, dans
>une société qui témoigne chaque jour un peu plus de ses besoins en une
>Formation Supérieure adossée à la recherche et à l'innovation.
>
>Pour répondre à ces besoins, pour être à la hauteur de ces enjeux qui sont
>ceux de l'Europe de la connaissance, il faut savoir définir des priorités,
>donner des moyens humains et matériels à la Recherche, rattraper le retard
>relatif en diplômés du Supérieur que nous accusons, en France, sur la
>plupart des pays développés.
>
>Il faut savoir aussi donner à la jeunesse des marques de confiance, sans
>angélisme déplacé et donc sans oublier de lui rappeler les vertus du
>travail et plus tard de la formation tout au long de la vie, mais en lui
>offrant également d'autres perspectives que celles d'emplois précaires, et
>d'éventuels licenciements non motivés.[...] "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les présidents d'universités qui dérangent Gilles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les présidents d'universités qui dérangent Gilles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Université de double inscription
» Enquête Université Bordeaux 2
» Université de Limoges
» Qu'elle université???
» Demande Enquête Université Bordeaux 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Segalen :: Débats & Réunions :: Débat sur l'actualité-
Sauter vers: